L’AFSNB a amorcé son association avec Morneau Shepell il y a plus de 30 ans, débutant avec des services-conseils en assurance collective et en régime de retraite. Plus récemment, l’AFSNB s’est tournée vers son partenaire de confiance pour l’aider à élaborer une stratégie complète et à long terme afin de prévenir les maladies et les lésions professionnelles et, par le fait même, d’améliorer la productivité et le mieux-être des employés, tout en réduisant les dépenses associées à l’indemnisation des lésions professionnelles.

Défi

Compte tenu de son évaluation sectorielle et de sa tarification par incidence, les primes d’assurance versées à Travail sécuritaire NB par l’AFSNB étaient extrêmement élevées – 14 millions de dollars annuellement – même après l’aide gouvernementale accordée. En conséquence, sept pour cent du budget de l’AFSNB étaient consacrés au régime d’indemnisation des accidents de travail. L’AFSNB était non seulement désireuse de réduire ses dépenses en matière d’indemnisation de lésions professionnelles, mais elle voulait également insuffler un dynamisme dans ses foyers et raviver la flamme chez les travailleurs, au moyen d’un programme complet de mieux-être. Les fonds consacrés aux premières initiatives touchant le mieux-être provenaient des économies de coûts de l’assurance collective que Morneau Shepell avait permis à l’AFSNB de réaliser. L’AFSNB a constaté que des réductions de coûts supplémentaires lui permettraient de lancer d’autres programmes visant à prévenir les maladies et les lésions, et à continuer d’améliorer la santé et le mieux-être des employés.

Solution

En raison de sa relation de longue date avec Morneau Shepell, l’AFSNB s’est tournée vers son partenaire de confiance pour obtenir des conseils sur les moyens à prendre pour réduire les coûts liés à l’indemnisation des lésions professionnelles. Connaissant à fond l’AFSNB, ses employés et son programme d’assurance collective, Morneau Shepell avait une vue d’ensemble des enjeux et a pu mettre le doigt rapidement sur ses risques en matière de santé et sécurité du travail. Les aspects les plus préoccupants concernaient le manque d’expertise et l’incertitude quant aux mesures à prendre lors d’un accident, ainsi qu’une mauvaise gestion des demandes d’indemnisation attribuable à un manque de formation.

Les employés ont rapidement appris à acheminer à Morneau Shepell le premier appel à l’aide, afin d’assurer la rapidité du signalement des incidents et de l’intervention, chose essentielle pour atténuer les conséquences négatives sur la santé des travailleurs et faire en sorte que les formulaires requis sont vite et bien remplis. L’approche globale de la gestion des demandes d’indemnisation préconisée par Morneau Shepell a permis un examen individuel de chaque situation et une intervention précoce. Ainsi, les employés obtiennent le soutien dont ils ont besoin et peuvent revenir au travail en bonne santé, en sécurité et le plus tôt possible, et l’AFSNB peut surveiller les coûts cachés et mettre en place des pratiques exemplaires afin de limiter les coûts.

Résultats

Le « problème » à 14 millions de dollars de l’AFSNB s’est transformé en coûts gérables de 10 millions de dollars en primes d’assurance annuelles. En deux ans, on estime que les réductions du taux de base entraîneront des économies récurrentes du taux de cotisation de base de 6 millions de dollars pour les foyers de l’AFSNB.

Pour l’AFSNB, la réduction des coûts et des exigences signifie qu’elle a pu consacrer davantage de moyens au mieux-être des employés. Les employés de l’AFSNB, dont le nombre de jours d’absence par année s’élève habituellement entre 15 et 18 en raison de la nature de leur travail, ont désormais accès à des ressources en mieuxêtre pour les aider à devenir et demeurer en meilleure santé et plus productifs. Le fait de savoir que l’AFSNB leur offre le soutien dont ils ont besoin a eu une incidence positive sur l’engagement des employés et a permis d’atténuer le risque que ces très précieux travailleurs cherchent du boulot ailleurs.

« En 30 ans, notre partenariat avec Morneau Shepell nous a permis d’obtenir d’excellents résultats, plus récemment
en ce qui a trait aux coûts liés à l’indemnisation des lésions professionnelles. Nous avons coupé nos dépenses de moitié et réduit les demandes d’indemnisation de 10 %. Nous avons bien raison de voir en Morneau Shepell un conseiller digne de confiance. »
Michael Keating
directeur général, Association des foyers de soins du Nouveau‑Brunswick

En 2013, l’AFSNB a réalisé les économies suivantes par rapport à 2012 :

  • réduction de 49% des coûts globaux associés aux lésions professionnelles
  • réduction de 24% du nombre de demandes d’indemnisation avec perte de temps
  • réduction de 10% du nombre total de demandes d’indemnisation

Étude de cas : Association des foyers de soins du Nouveau-Brunswick (AFSNB) (PDF)