Boardroom

Rapport 2015 sur les priorités en matière de santé mentale au travail

Découvrez ce que les employeurs, les employés et les médecins pensent de la santé mentale au travail.

Business man on computer
Nouvelles et opinions

Vous êtes ici

Enquête sur la rémunération et les tendances en ressources humaines

Afin d’aider les employeurs dans la planification annuelle de leurs ressources humaines, Morneau Shepell mène l’enquête annuelle Tendances en ressources humaines dans le but de sonder les employeurs canadiens sur leurs priorités pour l’année à venir et de solliciter l’opinion des dirigeants des RH sur leurs possibilités et leurs difficultés. De plus, l’enquête se penche sur les changements prévus en ce qui concerne la rémunération et les enjeux émergents qui pourraient avoir des répercussions sur les milieux de travail canadiens en 2019. Certains points saillants des résultats sont présentés ici, et d’autres sont abordés plus en détail dans le rapport sommaire.

Les salaires devraient augmenter de 2,6 % en 2019

Les employeurs canadiens prévoient une augmentation salariale moyenne de 2,6 % en 2019. Cette augmentation demeure stable par rapport à l’augmentation salariale moyenne de 2,6 % connue en 2018. La prévision nationale concernant l’augmentation du budget des salaires en 2019 tient compte des gels des salaires prévus, 4,6 % des répondants s’attendant à n’avoir aucune telle augmentation en 2019.

L’enquête montre que certains secteurs d’activité prévoient des augmentations salariales plus élevées en 2019. Il s’agit notamment des services immobiliers et des services de location et de location à bail, à 3,8 %, des services professionnels, scientifiques et techniques, à 3,0 %, des services d’éducation, à 3,0 %, et des administrations publiques, à 2,8 %.

En revanche, certains secteurs d’activité prévoient des augmentations salariales inférieures à la moyenne. Les augmentations salariales dans les secteurs de l’information et de la culture figurent parmi les plus faibles, à 1,5 %. Dans les secteurs des soins de santé et des services sociaux, les employeurs comptent accorder des augmentations moyennes de 1,7 % l’an prochain, alors que le secteur des arts, des spectacles et des loisirs compte octroyer des augmentations légèrement plus importantes, à 2,1 %.

L’enquête souligne que certaines provinces s’attendent à des augmentations salariales supérieures à la moyenne en 2019, notamment la Colombie-Britannique, à 2,8 %, et l’Alberta, à 2,7 %. Le Québec et l’Ontario prévoient des augmentations salariales de 2,6 % et de 2,5 % respectivement, alors que les augmentations salariales dans les autres provinces varieront entre 2,3 % et 2,6 %.

L’augmentation salariale prévue de 2,6 % en 2019 est conforme au taux d’inflation actuel. En juillet, la Banque du Canada indiquait que l’inflation de l’indice des prix à la consommation devrait atteindre 2,5 %, avant de revenir à 2,0 % d’ici la seconde moitié de 2019.

Principales priorités en ressources humaines pour 2019

L’amélioration de l’engagement des employés demeure une priorité

En ce qui concerne 2019, plus des deux tiers des dirigeants des RH (67 %) ont déclaré qu’améliorer l’engagement des employés était leur grande priorité, alors que 59 % ont indiqué que leur priorité consistait plutôt à attirer et à fidéliser des employés possédant les bonnes compétences. Ces priorités n’ont pas changé par rapport à l’an dernier.

L’amélioration de la santé mentale des employés a gagné en importance

L’amélioration de la santé mentale des employés (48 %) a pris le pas sur l’amélioration de la santé physique et du mieux-être des employés (47 %) en ce qui concerne les cinq grandes priorités pour 2019. Ce mouvement n’est pas surprenant puisque le lien entre la santé mentale des employés et les objectifs commerciaux est de plus en plus connu.

Le roulement de personnel compte aussi parmi les grandes préoccupations

En ce qui a trait aux moyens utilisés pour réduire les coûts organisationnels et améliorer l’efficacité, près de la moitié (43 %) des dirigeants des RH ont dit que la réduction du roulement de personnel compte parmi leurs priorités en 2019.

La priorité accordée à l’engagement, à l’attraction et à la rétention d’employés, ainsi qu’à la réduction du taux de roulement, est corrélée à un marché de l’emploi serré. Il est important que les entreprises cernent les facteurs qui préservent la motivation et l’engagement des employés envers leur organisation.

Quatre nouveaux enjeux pour les dirigeants des RH

Effets de la légalisation du cannabis

La légalisation du cannabis récréatif met en lumière la nécessité d’aborder des enjeux fondamentaux quant aux politiques et pratiques en milieu de travail. À cela s’ajoute le besoin de revoir et de mettre à jour celles qui sont déjà en place, afin d’assurer qu’elles traitent des aspects particuliers liés au cannabis.

En outre, les organisations doivent tenir compte de questions comme l’affaiblissement des facultés, la sécurité, la santé des employés et les problèmes de dépendance, sans oublier d’offrir des accommodements en matière d’usage médical.

En ce qui a trait à la légalisation du cannabis prévue en octobre, 52 % des dirigeants des RH ont déclaré qu’ils prévoient mettre à jour leurs politiques relatives à la consommation de drogues et d’alcool afin de gérer l’usage du cannabis au travail, dans un horizon de 12 à 18 mois. Trente-quatre pour cent (34 %) des répondants ont affirmé avoir déjà mis ces politiques en place.

Gestion de l’augmentation des coûts de santé

Le prix élevé des médicaments de spécialité demeure un risque important en ce qui concerne l’augmentation du coût des régimes d’assurance maladie. Les médicaments biologiques et même les médicaments biosimilaires (qui sont similaires aux médicaments biologiques de référence ou d’origine, mais pas des copies exactes) entraînent des hausses de coût importantes. L’usage des médicaments biologiques ou biosimilaires connaît une hausse rapide et devrait compter pour le quart du marché pharmaceutique d’ici 2020.

En raison du prix élevé des médicaments de spécialité, les personnes qui en font usage voient souvent leurs frais médicaux atteindre le montant maximum viager. De plus, la courbe de coût des médicaments en général risque d’augmenter au même rythme que la hausse de l’usage des médicaments biologiques et biosimilaires et de la multiplication des pathologies contre lesquelles ils sont utilisés.

Réponse au mouvement #Moiaussi

L’autre enjeu qui a pris de l’ampleur est le mouvement #Moiaussi et toutes les questions relatives aux inconduites sexuelles en milieu de travail. La majorité des employeurs ont déjà des processus en place pour composer avec ces situations. Presque tous les dirigeants des RH (84 %) ont dit qu’ils ont actuellement des politiques de tolérance zéro en matière de harcèlement au travail. Soixante pour cent (60 %) des employeurs fournissaient effectivement à leurs gestionnaires des ressources et des outils pour contrer les comportements négatifs au travail, et un quart (25 %) d’entre eux avaient l’intention de mettre des processus en oeuvre dans les 12 à 18 prochains mois.

Optimisation des régimes de retraite

Conformément à la tendance dégagée l’an dernier, la majorité des dirigeants des RH (73 %) se sont dits inquiets de l’état de préparation financière des employés en vue de leur retraite, et près du tiers (32 %) s’inquiètent de la compréhension qu’ont leurs employés du processus de décaissement à la retraite et de la façon dont ils le géreront.


Commentaire

Les participants à l’enquête Tendances en ressources humaines reçoivent un rapport gratuit renfermant les conclusions détaillées de l’enquête, des données comparatives pour leur organisation ainsi que des renseignements supplémentaires sur les principales tendances en ressources humaines. Si vous désirez participer à l’enquête l’an prochain, veuillez nous en informer en nous écrivant à l’adresse hrtrends@morneaushepell.com.


Nouvelles et opinions - octobre 2018 (PDF)